Sélectivité fréquentielle

Capacité de l’oreille à séparer des sons de fréquences différentes émis simultanément. Dans la plupart des surdités, la sélectivité fréquentielle diminue rendant plus difficile la compréhension de la parole dans le bruit et la localisation des sources sonores.

Seuil de l’audition

Niveau sonore au-dessous duquel le son n’est pas perçu par un sujet donné. Le seuil normal est situé à 0 dB et s’élève d’autant plus que la surdité est grave ; la surdité est définie comme une élévation irréversible du seuil de l’audition

Seuil d’audition douloureuse

Niveau au-dessus duquel les sons procurent une sensation auditive douloureuse (voir recrutement)

Son

Le mot « son » a une double définition. Il désigne un phénomène physique, une onde de pression dans des expressions telles que « vitesse » ou « propagation du son ». C’est aussi la sensation auditive ressentie par un sujet et produite par ce phénomène lorsqu’on parle de « son fort », ou « son aigu » ou encore de « son agréable ».

Sonomètre

Appareil de mesure des niveaux sonores.

Stéréophonie, appareillage stéréophonique

L’appareillage stéréophonique consiste à adapter au malentendant des appareils délivrant à chaque oreille un message sonore légèrement différent comme cela se produit dans l’audition naturelle. Il est nécessaire d’utiliser deux aides auditives. Ce type d’appareillage est recommandé et obligatoire pour les enfants chez lesquels il est nécessaire de stimuler les deux oreilles, et il est très efficace chez l’adulte dans le cas de surdités symétriques.

Surdité ou déficience auditive

La définition de la surdité repose sur le fait de ne pas entendre des sons qui sont normalement perçus ; on parle alors de pertes auditives.
La principale classification des surdités repose sur l’importance de la perte auditive ; on distingue ainsi des surdités légères, moyennes, sévères et profondes. On exprime la perte auditive en décibels (grosso modo de 20 à 100 dB), mais on l’entend souvent exprimer en pourcentage, ce qui est incorrect mais ne prête pas à confusion.
Une autre classification prend comme critère la localisation de l’altération auditive ; on distingue alors les surdités de transmission (oreille externe et moyenne), de perception (oreille interne), mixte, et nerveuses.

Surdité brusque

Surdité d’apparition brutale généralement unilatérale, due généralement à un spasme de l’artère auditive ou à une infestation virale. C’est une urgence médicale.

Surdité génétique

Surdité liée à une mutation dans un gène qui dirige l’expression d’une protéine nécessaire à la fonction auditive, et agissant dans la plupart des cas, au niveau de l’oreille interne.

Surdité de perception

Surdité provenant d’une altération de l’oreille interne. Seul l’appareillage permet une réhabilitation.

Surdité professionnelle

Forme de surdité traumatique acquise au cours d’un exercice professionnel pratiqué en milieu bruyant.

Surdité traumatique

Altération de l’audition consécutive à une exposition à des niveaux sonores élevés et due à une atteinte des cellules sensorielles de l’oreille interne

Surdité de transmission

Surdité provenant d’une altération du système de transmission : oreille externe ou moyenne. Souvent opérables ces surdités présentent des pertes inférieures à 50 dB.

Système auditif

Voir oreille