Plaidoyer JNA nouvelle ecologieUn engagement vital pour l'entreprise & l'être humain au travail.

Lire le plaidoyer

 
Dans les débats actuels sur l’écologie, la place de la santé se réduit essentiellement aux problèmes de pollution de l’air, de l’eau, des sols et aux maladies qu’elles entraînent. La prise de conscience de l’impact de la pollution sonore progresse, mais uniquement dans sa dimension déficits auditifs, gêne ou

inconfort.
La pollution sonore impacte quotidiennement sur tous les espaces de vie et de travail. Les désordres relevant du bruit altèrent temporairement ou durablement l’oreille, mais aussi la santé en général. Ils modifient l’humeur, perturbent le sommeil, la qualité des relations sociales et par voie de conséquence la vie professionnelle et personnelle.
On se doit donc de ne pas passer sous silence la pollution sonore. Plus qu’un engagement écologique, c’est une éco-éthique qu’il est nécessaire d’impulser et d’instituer tant sur le plan individuel que collectif. La lutte contre le bruit est une urgence sociétale au même titre que toutes les atteintes à l’environnement.
Il faut que les pouvoirs publics étendent l’approche médicale et curative des problèmes auditifs, et intègrent l’audition dans un concept holistique de bonne santé en général. La déclaration constitutive de l’OMS reprise dans la loi de santé au travail se donne pour objectif de « tout mettre en oeuvre pour éviter toute souffrance physique et mentale ». Cet objectif doit inclure une réduction du bruit dans tous les secteurs d’activité. Il y a urgence.
Dans ce nouveau plaidoyer, les experts de l’association JNA souhaitent, qu’au-delà des idéologies, une nouvelle écologie santé-performance durable émerge dans l’entreprise : une éco-éthique de santé.


Le Pr. Jean-Luc Puel,
Président de l’association JNA