banniere-jeuneLes activités de loisirs et la musique amplifiée sont à l'origine de troubles auditifs. De nombreux jeunes ont eu, après un concert ou une soirée en discothèque, une audition perturbée ou perçoivent des acouphènes ; ces phénomènes, souvent fugaces, peuvent devenir permanents saccageant l’avenir de ceux qui en sont atteints.



Le danger de la musique est particulièrement sournois, car la nocivité est masquée par le plaisir de l’écoute. En réalité le risque auditif est indépendant de la qualité du son, du plaisir de l’écoute ou de la qualité de l’amplification, il résulte uniquement de la quantité d'énergie reçue par l'oreille, c’est-à-dire du produit du niveau par la durée d’exposition.

Le dépistage personnel est l’affaire de tous !

C’est la découverte et l’observation de signes « d’appel », différents selon les âges et les surdités. Pour l’entourage, chaque signe peut être le signe d’autre chose : il faut savoir penser à la surdité ! Si vous–même ou quelqu’un de votre entourage présente ces signes : n’attendez pas, parlez-en à votre médecin !

Quels sont ces signes ?

chez l’enfant jeune
> si la surdité est modérée : troubles de la voix et du comportement, retard de langage ou de parole, réactions inconstantes aux bruits et à la voix, surtout si otites et « rhinos » à répétition, ou enfant fragilisé par diverses pathologies, ou risque familial ;
> si la surdité est importante, absence du développement du langage et troubles du comportement.

chez l’enfant plus grand ou l’adolescent : difficultés scolaires au premier plan et troubles de la voix et de la parole ; gêne auditive mal reconnue et réactions inconstantes.

Il est organisé à différentes étapes de la vie et utilise les différents moyens techniques «médicaux»

Nos oreilles, on y tient !

Ce site de prévention s'adresse aux adeptes de musique amplifiée, il est totalement dédié aux jeunes et met en garde tous ceux qui usent et abusent de leurs baladeurs numériques Mp3, souvent écoutés au-dessus des normes préconisées par les constructeurs.


Qui consulter ?

J'entends mal, que dois-je faire ?

Les solutions

La prise en charge